Lecture pour le 8ᵉ dimanche après la Pentecôte.

Il y a pour nous encore une leçon bien importante dans cette parabole de l’économe infidèle1 que la Sainte Église nous a fait lire en ce jour.

Jésus-Christ y dit que le maître de l’économe infidèle loua sa prudence, Il ajoute que les enfants du siècle sont plus sages dans leurs affaires que les enfants de lumière.

Remarquons bien que la louange du maître ne porte point sur l’infidélité du serviteur,

— qui est de toute manière blâmable ; elle tombe uniquement sur son habileté qui sait tirer parti d’une mauvaise situation pour s’en faire une nouvelle et réparer son malheur ; et le Sauveur en nous disant que les enfants de ce siècle sont plus prudents que les enfants de lumière, loin de nous recommander en aucune façon d’imiter l’improbité de ce mauvais économe, veut seulement nous avertir d’avoir autant de sollicitude pour notre avenir éternel, pour la grande affaire du salut que ce serviteur en a pour ses intérêts temporels, et de nous faire avec les richesses d’ici-bas des amis au ciel pour le jour où nous serons appelés à rendre compte de leur administration devant le tribunal de Dieu.

Nous sommes tous les économes de Dieu, nous avons tous l’administration d’une partie de son bien.

Tous, nous avons reçu de Dieu avec notre existence et notre position des moyens pour le faire valoir. Ces moyens sont notre âme, notre esprit, notre corps, avec leurs facultés, leurs forces, leurs organes, et toutes les choses terrestres dont l’usage nous a été accordé pour la satisfaction de nos besoins et le soutien de notre vie.

Mais, nous serions des économes infidèles, si nous ne rapportions point au profit et à la gloire de notre Maître l’administration de ce qu’Il nous a confié, si nous l’appliquions uniquement ou surtout à notre intérêt, à notre jouissance ou à notre honneur.

Au tribunal de Jésus-Christ, nous devrons rendre un compte rigoureux de tous ces dons spirituels et corporels.

Rendez-moi compte de votre gestion, nous sera-t-il dit, car désormais, vous ne gérerez plus.

Et, plus nous aurons été traités avec bonté en cette vie, plus nous serons sévèrement examinés dans l’autre ; plus aura été grand le nombre des grâces, des secours, des privilèges, des moyens dont nous aurons été favorisés, plus sera rigoureux le compte qu’il nous en faudra rendre

À celui qui a reçu beaucoup, on demandera beaucoup, et de celui à qui on a confié beaucoup, on exigera davantage.

Que répondrons-nous si, par notre négligence, nous avons laissé stériles les biens confiés ?

Heureux alors si d’autres débiteurs du Maître, que nous aurons aidés, secourus pendant notre gestion ici-bas, viennent en ce moment terrible rendre de nous témoignage que nous n’avons pas été à leur égard comme ce mauvais serviteur, qui poursuivait impitoyablement ceux qui lui devaient quelque chose, après avoir imploré et obtenu pour lui-même la miséricorde de son maitre, mais qu’au contraire, par notre indulgence et notre générosité, nous leur avons accordé dans leurs embarras le temps et les moyens de s’acquitter. Car alors il nous sera fait ce que nous aurons fait aux autres, et celle parole de l’Oraison Dominicale aura son accomplissement :

Notre Père… : remettez-nous ce que nous devons, comme, nous avons remis à ceux qui nous doivent !

Enfants de la vraie lumière, de la vraie foi, disciples de J.-C., soyons aussi prudents pour l'acquisition des biens spirituels et éternels, que les enfants du siècle, les enfants de ténèbres le sont pour gagner les biens périssables de ce monde ; secourons nos frères malheureux, autant qu'il dépend de nous, et, si nous avons été miséricordieux, nous trouverons au tribunal de Dieu miséricorde pour nos infidélités.

Pour aller plus loin…

Lecture pour le 5ᵉ dimanche après la Pentecôte 

Lecture pour le 7ᵉ dimanche après la Pentecôte 


Messe du Jour

8ᵉ dimanche après la Pentecôte


Notes & Références

Semaine Religieuse de Bayeux, 1865.

  1. Luc 16, 1-9

Votre voix nous intéresse

Vous avez une question... ou plusieurs !?? Un sujet vous intrigue ?

Devenez un chrétien actif, participez à l'élaboration de notre calendrier éditorial en nous envoyant vos idées, vos suggestions pour nos prochains articles.

Ou donnez-nous juste votre avis en dessous...

Un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.

Textes à Méditer

Chants & Prières

Temps Liturgique

Choix de la Rédaction